Entreprises

Courrier du Maire au Préfet : pour la réouverture des commerces de proximité avec un protocole sanitaire renforcé

Lionel de Cala a saisi dès samedi le Préfet de région (lire le courrier en cliquant sur l'image) pour lui faire part de l’incompréhension profonde que suscitent les mesures de fermeture qui visent certains petits commerces d’Allauch, comme c’est le cas dans toutes les communes de France.

Publié le

Les critères ayant conduits à distinguer les commerces de première nécessité et les autres sont à l’évidence difficiles à justifier au regard de l’application qui en est faite. Comme beaucoup d’Allaudiens, il ne peut pas se résoudre à voir le rideau de commerçants de proximité baissés quand des centaines de personnes sont autorisées à se rendre dans de grands supermarchés à seulement quelques kilomètres de notre commune.

 

Ces commerces décrits comme « non-essentiels » par le gouvernement rendent pourtant de grands services à la population au quotidien. Ce grave déséquilibre de concurrence, qui figure dans l’article 37 du Décret entériné le 29 octobre, est d’autant moins acceptable dans la perspective des fêtes de fin d’année.

 

Nos commerces ont déjà été très fragilisés par le premier confinement. Beaucoup d’entre eux n’auront pas la capacité de résister à une seconde chute brutale et persistante de leur activité.

 

Ainsi, il paraît absolument nécessaire :

  • d’étudier la réouverture des commerces de proximité avec un protocole sanitaire renforcépermettant de préserver la santé des commerçants et de leurs clients ;
  • d’adapter les règles au plus près des territoires avec un pilotage commerce par commerce en fonction du risque sanitaire. Je suis prêt à me porter garant de l’activité de chacun des commerçants d’Allauch ;
  • de mettre en œuvre des aides exceptionnelles pour les commerçants, les restaurateurs et les cafetiers dans les meilleurs délais en faisant participer la grande distribution et les grandes plates-formes de commerce en ligne à l’effort de solidarité, en raison des circonstances exceptionnelles que nous traversons.

 

Plus que jamais en cette période difficile, il est nécessaire de faire preuve de responsabilité pour ne pas rajouter de la confusion à la confusion. Aussi, il ne me paraît pas opportun de pousser certains commerçants à enfreindre la loi à leurs dépens en prenant des arrêtés illégaux contre ceux du Préfet, mais d’agir concrètement.