Hommage

Hommage à Samuel Paty

Plus de 300 Allaudiens se sont réunis ce mercredi matin devant l’Hôtel de ville en présence de la communauté éducative de notre commune pour rendre hommage à l’enseignant d’histoire-géographie de 47 ans, victime du terrorisme pour avoir voulu enseigner la liberté à nos enfants.

Publié le

Retrouvez le discours de Lionel de Cala, Maire d’Allauch

Chers directrices et directeurs d’école,

Chers présidents et représentants des associations de parents d’élèves,

Chers membres de la communauté éducative d’Allauch,

Chers membres de l’équipe municipales et élus,

Chers agents municipaux,

Chères Allaudiennes, chers Allaudiens.

Nous sommes réunis ce jour pour rendre hommage à un Homme, à un enseignant. Il s’appelait Samuel Paty. Il avait 47 ans, il était professeur d’histoire-géographie, en charge de l’enseignement moral et civique, au collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines.

Son assassinat constitue un acte révoltant que rien ne peut justifier.

La ville d’Allauch exprime son soutien et adresse ses pensées à sa famille, ses amis, ses collègues et ses élèves, et partage l’émotion qui a saisi le pays tout entier depuis vendredi soir.

Ainsi nous nous associons à l’Hommage national qui lui sera rendu ce soir dans la Cour de la Sorbonne, lieu symbolique de l’esprit des Lumières et de l’enseignement.  Un hommage à un Homme victime du terrorisme pour avoir voulu enseigner à nos enfants la liberté, valeur fondamentale de notre République.

En nous réunissant ainsi, nous assurons de notre solidarité et de notre soutien l’ensemble du corps enseignant, dont la mission d’éveil à la connaissance, de formation de l’esprit critique et de la liberté de penser par soi-même est irremplaçable et constitue un pilier essentiel de la formation que la République doit à ses jeunes citoyens.

Nous connaissons et reconnaissons tous l’engagement et le dévouement au service de nos enfants et de nos jeunes, des enseignants et de tous les personnels éducatifs qui concourent au fonctionnement quotidien des établissements d’enseignement.

Alors que je m’exprime devant la communauté éducative d’Allauch, je veux dire aux 850 000 enseignantes et enseignants de notre pays qu’ils font, que vous faites un des plus beaux métiers qui soit. Vous devez pouvoir compter sur le soutien de la Nation toute entière afin que vous puissiez continuer à enseigner dans des conditions de sérénité indispensables à l’exercice de vos missions.

Face à ce terrible drame, votre rôle sera d’autant plus indispensable à l’avenir. Il est, à mon sens, absolument nécessaire de rétablir, dans toutes les écoles de France, de véritables programmes d’instruction civique pour enseigner dès le plus jeune âge ce qui fait le socle de notre « vivre ensemble ».

Mais, ce n’est pas seulement la communauté éducative qui est endeuillée : c’est toute la France et la République, qui se voient contestées dans leurs principes fondateurs.

Il est temps d’agir, de prendre des décisions fortes. Des décisions qui ne manqueront pas de susciter des débats que nous aurons à assumer collectivement mais je ne peux pas croire à l’impuissance de l’Etat quand il s’agit de la défense des grands principes de notre République.

Car au-delà de cet acte odieux, une nouvelle fois, c’est la liberté d’expression et le principe de laïcité, tels que nos lois, notre volonté commune et notre histoire les conçoivent, qui sont violemment mis en cause.

Et ça nous ne l’acceptons pas, car ce serait vider de leur sens les valeurs de Liberté, d’Égalité et de Fraternité qui figurent aux frontons de nos mairies.

J’invite toutes les forces vives de notre commune à témoigner de leur solidarité avec la victime et sa famille, de leur soutien à l’ensemble de la communauté éducative et de leur mobilisation pour défendre la liberté d’expression et la primauté de la laïcité dans l’organisation de la République.

Ainsi, je rappellerai sans cesse, dans l’exercice de notre mandat d’élu notre attachement aux grands principes de la République et l’immense respect dû à celles et ceux qui ont pour mission de former les citoyens de demain.

Nous avons plus que jamais besoin de nous rassembler autour de nos valeurs fondamentales comme nous le faisons ce matin.

Je vous remercie d’avoir pris part à cet hommage et je vous invite désormais à respecter une minute de silence en la mémoire de Samuel Paty.