Les collines d'Allauch

Dans les collines de Marcel Pagnol… 

Les collines d’Allauch constituent plus des deux tiers du territoire allaudien : Tête Rouge, le Taoumé, la Baume Sourne, la Grotte du Gros Hibou, les Escaouprés… tous ces sites qui parsèment le massif de Garlaban, Marcel Pagnol les a rendus célèbres dans le monde entier. Avant de devenir un des cinéastes et écrivains les plus célèbres de France, le petit Marcel Pagnol a passé ses vacances dans les collines d’Allauch. Devenu grand, il a mis à l’honneur ces paysages mythiques dans de nombreux films et a raconté ses souvenirs d’enfance dans des livres comme « la Gloire de mon Père ». 

Aridité, lumière, roches blanche et rouge confèrent à ces collines un aspect sauvage qui fera rêver les promeneurs…  

Situés dans le quart Sud-Est du département, les massifs de l’Etoile et du Garlaban ceinturent pour une large part les agglomérations de Marseille et Aubagne, situées au Sud. Ces deux massifs sont séparés par la route départementale D908. De par son relief, et son orientation générale Est-Ouest, l'ensemble formé par les massifs de l’Etoile et du Garlaban est soumis à un fort effet de masque avec un contraste très net entre adret et ubac. Les versants Sud de l’Etoile et du Garlaban sont soumis à un climat méditerranéen typique. Le versant Nord abrite un micro-climat plus frais et plus humide (températures plus faibles, précipitations plus abondantes et sécheresse estivale plus courte).

Le massif du Garlaban constitue un massif emblématique et symbolique de la Provence profonde, celle des films de Marcel Pagnol. La fréquentation de ce massif est très marquée et a donné lieu à des aménagements au niveau des sentiers de randonnées. On dénombre par ailleurs plus d’une centaine d’espèces rares ou protégées, dont plusieurs bénéficient d’un statut de protection international (comme l’Aigle de Bonelli, le Hibou Grand-duc et le Circaète Jean-le-Blanc).  

Le vent dominant est le mistral, soufflant de secteur Nord / Nord-Ouest. En versant Sud, les phénomènes aérologiques créés par les nombreux vallons sont complexes. Le vent s’oriente globalement Nord-Ouest sur les crêtes, Sud-Ouest à Sud-Est en remontant les fonds de vallons, avec une accélération générale en versant du fait de la pente. Le massif du Garlaban présente les mêmes contrastes avec au Nord des stations de chênaie verte avec présence de Chêne pubescent et au Sud des peuplements de Pin d’Alep épars. Le taux de boisement est très faible (7,5 %, soit 554 ha) suite aux nombreux incendies qui ont parcouru le massif. La formation la plus répandue est la garrigue (Chênes kermès, Brachypode rameux, Cistes, Aphyllantes de Montpellier et Ajonc de Provence). La strate arborée est essentiellement constituée de Pin d’Alep (couvert égal ou supérieur à 75%) ces peuplements ne représentent que 350 ha, localisés au Nord-Ouest du massif et en piémont de manière discontinue. 

Le massif de l’Etoile forme un arc de cercle constitué d’une crête marquée d’orientation Est-Ouest de 14 km sur 7,5 km : il culmine à 778 mètres à la tête du Grand Puech, alors que le point le plus bas se trouve au Sud du vallon Dol à 172 mètres d’altitude. Il se prolonge au Sud-Est par le massif du Garlaban, qui constitue un massif de forme circulaire et dont le point culminant est le Plan de l’Aigle à 729 m, le point le plus bas étant la vallée de l’Huveaune à 120 m. De par leurs pentes souvent fortes, les nombreux vallons d’orientation Nord-Sud (et Est-Ouest dans le partie orientale), entaillant les reliefs, rendent difficiles les interventions des moyens de lutte terrestres. Le massif constitue une véritable barrière naturelle au relief très vallonné, aux portes de l’agglomération marseillaise. Les versants Sud de l’Etoile et du Garlaban sont soumis à un climat méditerranéen typique. Le versant Nord abrite un micro-climat plus frais et plus humide (températures plus faibles, précipitations plus abondantes et sécheresse estivale plus courte). Le massif de l’Etoile présente de forts contrastes provoqués par un relief marqué et un fort gradient altitudinal, avec une certaine richesse de peuplements en versant Nord (Pin d’Alep, Pin sylvestre, souvent âgé et en limite de son aire de répartition, voire même un peuplement de Pin noir, ainsi que du Chêne pubescent), contrastant avec la pauvreté des peuplements du versant Sud. Les peuplements forestiers y sont dominés par des Pins d’Alep denses et situés principalement dans les fonds de vallon non incendiés. Les garrigues à ajonc de Provence ou à Chêne kermès et Romarins (terrains incendiés) couvrent les plateaux et versants à sols superficiels, conséquence des contraintes climatiques, pédologiques et de la pression des feux. La surface boisée sur l’Etoile est de 5 176 ha, soit 58,46 % de la surface d’espace naturels. Il abrite de nombreux sites historiques ou prestigieux : oppidums, oratoires, couvent de Notre-Dame des Anges, le Pilon du Roy…  

Situé au cœur des massifs de la chaine de l’Etoile et du Garlaban, le domaine de Pichauris, d’une superficie de plus de 1 300 hectares, où le Jarret prend sa source, est situé au nord-est de la commune d’Allauch, en position de belvédère, à 12 kilomètres au nord-est de Marseille. Il avoisine les communes de Peypin, Roquevaire, Aubagne, Cadolive, Mimet, Saint-Savournin et Marseille.  

Ce domaine qui abrite des richesses faunistiques, floristiques et historiques remarquables offre un paysage pittoresque où se côtoient des falaises abruptes et de doux vallonnements. Le château de Ners est un des vestiges historiques du domaine, forteresse médiévale dominant le vallon de Pichauris (il ne reste aujourd’hui que quelques ruines du château). Cette grande zone naturelle présente des richesses écologiques remarquables par rapport aux collines environnantes : le taux d’humidité, la profondeur du sol et l’écoulement d’un cours d’eau temporaire favorisent le développement d’espèces rares dans notre région. En effet, sa végétation offre un net contraste entre l’Adret «à garrigues dégradées » et l’Ubac où se développent de magnifiques feuillus (chêne vert, peuplier blanc et noir..). Les cinéastes ne s'y sont pas trompés et ont tout de suite reconnu l'endroit comme cadre idéal de tournage. Yves Robert y a tourné la majeure partie de ses films tels que «La gloire de mon père» et «le Château de ma mère» tirés du livre de Marcel Pagnol. 

La fréquentation de ce domaine a donné lieu à des aménagements et des sentiers de randonnées et VTT. 

On accède au domaine en voiture depuis Allauch en suivant la route des Termes (RD 908), en direction de Peypin et de Cadolive. Puis, au niveau de l’Auberge de Pichauris, un parking est libre d’accès à l’intersection avec la RD46a.

En été, les espaces forestiers sont plus exposés aux risques d’incendie. Aussi, pour protéger les promeneurs et les sites, l’accès aux massifs forestiers est réglementé du 1er juin au 30 septembre par arrêté préfectoral et  par arrêté municipal du 1er juillet jusqu'au 2ème samedi de septembre inclus.

Pour votre sécurité, informez-vous chaque jour : 

Le serveur vocal, l’application et les sites Web sont actualisés chaque jour au plus tard à 18h00 pour le lendemain. Sauf circonstance exceptionnelle, les informations sont valables pour la journée du lendemain.

> Consultez les arrêtés préfectoraux et municipaux

Contact

Tourisme

Maison du Tourisme Louis Ardissone

Esplanade Frédéric Mistral
13190 Allauch